Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2013

Communiqué de presse de Jean Didier Berthault directeur de NKM.

NKM,municipales,paris,Jean didier berthaultLes socialistes ne savent décidément plus quoi faire pour sauver la face après les nombreux dysfonctionnements constatés par les parents et le personnel éducatif à l’occasion de la mise en place anticipée de la réforme des rythmes scolaires.

 
Au lendemain de la question au gouvernement de Nathalie Kosciusko-Morizet à l’Assemblée nationale, le Président de la République convoque aujourd’hui le Ministre de l’Education à l‘Elysée pour une réunion de crise sur la réforme. L’objectif ? Faire croire en gesticulant que l’on fait quelque chose pour ne surtout rien changer.
 
À Paris, alors que Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite faire la transparence avec les Parisiens sur les «ratés» de la réforme, grâce au site www.nosenfantsmeritentmieux.fr, l’équipe de la candidate sortante tente de faire diversion.

En demandant à Patrick Klugman de saisir la CNIL sur la «constitution d’un possible fichier illicite», Madame Hidalgo n’a pas peur du ridicule. Tout est bon pour empêcher les Parisiens de signaler, sans obligation de renseigner de données personnelles, les dysfonctionnements constatés dans les écoles de Paris. Tout est bon pour faire oublier aux Parisiens qu’en voulant faire de Paris le meilleur élève de la pire des politiques, la municipalité a fait de nos enfants les cobayes d’une expérimentation improvisée.
 
Anne Hidalgo n’a en effet aucune leçon à donner en la matière. Notre équipe attache une attention particulière à la préservation de la vie privée des Parisiens. Nos fichiers sont déclarés, notre équipe a nommé un correspondant Informatiques et Libertés et rencontré cet été les responsables de la CNIL pour améliorer nos bonnes pratiques.
 
Le site www.nosenfantsmeritentmieux.fr précise depuis sa mise en ligne les droits des utilisateurs et à quoi ils s’engagent en s’abonnant à l’un et/ou l’autre de nos flux d’information.
 
Autant dire qu’il n’en est pas de même du site d’Anne Hidalgo. Aucune mention CNIL n’est précisée en bas des formulaires de récolte de données personnelles de son site. Ni pour Rejoindre l’équipe, ni pour Rester informé, ni pour Proposer une idée, ni pour Contacter l’équipe. Personne ne sait comment sont utilisées les données et à qui elles sont transmises.
 
Si nous pouvons nous permettre un conseil, la candidate socialiste ferait mieux de constituer un fichier des bonnes idées des Parisiens pour résoudre les dysfonctionnements qu’elle a contribué à causer.

 
Jean-Didier Berthault
Directeur de campagne.

Les commentaires sont fermés.