Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2010

Pour la rénovation des RER C et D

Avec Chantal et Géraldine.jpgLes RER C et D sont complètement saturés. A l'heure ou les investissements dans les transports régionaux baissent de 15% et les tarifs augmentent de 2.5%, le groupe Majorité présidentielle en ile de France demande la rénovation de deux ligne RER.

La SNCF et RFF sont prêts à engager la rénovation, c'est le Président du STIF (et de la région Ile de France) Jean Paul Huchon qui bloque le dossier.

Avec Valérie PECRESSE (présidente du groupe UMP au Conseil Régional d'Ile de France et ministre de l'enseignement supérieur), Chantal JOUANNO (Conseillère Régionale d'Ile de France et Ministre des sports) et des élus régionaux nous avont manifesté le 8 Décembre devant le siège du STIF.

LR

Photo devant le siège du STIF: Chantal JOUANNO (Conseillère Régionale d'Ile de France et Ministre des sports), Géraldine POIRAULT GAUVIN (Député suppléant, Conseillère régionale et Conseillère de Paris) et Laurent RACAPE (Délégué de la 12ème circonscription de Paris).

23/11/2010

Compte rendu de mandat de Philippe GOUJON

Philippe Goujon.jpg

Philippe GOUJON et toute l équipe municipale du 15eme vous attendent lundi 29 Novembre à 19h dans la salle des fêtes de la Mairie du 15ème pour un compte rendu de mandat.

Ce sera l'occasion pour chacun de vous de pouvoir faire le point sur les actions en cours ou à venir et d interroger  directement Philippe GOUJON, Jean Francois LAMOUR et l'ensemble des élus présents.

Venez nombreux.

LR.

10/10/2010

Photos de la réunion de présentation des candidats.

261.JPGChers amis,

 

Le Vendredi 8 Octobre s'est tenu la réunion de présentation des candidats de la 12ème circonscription de Paris pour les postes suivant:

- Délégué de Circonscription,

- Conseillers Nationaux,

- Membres du comité de Circonscription,

- Représentants des  nouveaux adhérents.

Retrouver quelques photos dans la colonne de droite de ce blog.

 

LR

26/09/2010

Le délégué de Circonscription.

ump.jpgFin Octobre va se dérouler partout en France le renouvellement des instances de l’UMP. Pour tous les adhérents qui ont rejoints l’UMP après les dernières élections internes, voici une note sur le Délégué de Circonscription, son élection et son rôle.

 

Une circonscription c’est quoi ?
Le territoire français est divisé en circonscriptions, pour chacune nos concitoyens élisent, lors des élections législatives, un Député qui siège à l’Assemblée Nationale pendant 5 ans.



Qui vote ? Où ? Quand ? Comment ?
Le Délégué de circonscription est élu par les adhérents. Ces derniers doivent être à jour de cotisation (2010) et pour les nouveaux, avoir adhéré avant le 31 Juillet au plus tard. Pour rappel, l’âge minimum pour être adhérent est de 16 ans. Chaque adhérent ne dispose que d’un vote comme à n’importe quelle élection.
Le vote se déroulera entre le 23 et le 31 Octobre 2010 sur internet. Pour voter il vous suffira de cocher le nom du candidat que vous aurez choisi. Chaque adhérent a réceptionné par courrier des codes qu’il devra renseigner sur le site Internet. Ils sont personnels et ne permettent de voter qu’une seule fois. En cas de perte de ces codes, il est possible de les récupérer via le call center de la société qui organise le vote. Plusieurs contrôles sont effectués afin de s’assurer de l’identité de l’appelant, puis ses codes lui sont communiqués à nouveau, cette fois ci par texto. L’UMP ne peut avoir accès aux codes.
Le vote peut s’effectuer depuis son domicile, son lieu de travail, un cyber-café ou une permanence UMP.



Le rôle du Délégué de Circonscription c’est quoi?
Élu pour 3 ans, son mandat peut être écourté afin que la campagne électorale interne à l’UMP ne tombe pas pendant la campagne présidentielle. C’est pour cela que l’élection se déroulera fin 2010 et non fin 2011 comme prévu initialement.
Dans une circonscription où le Député est de gauche, le Délégué UMP de la circonscription est le représentant officiel du parti. Dans une circonscription de droite, il doit travailler en étroite collaboration avec le Député et avoir sa confiance.
Le Délégué de circonscription doit faire "vivre" la circonscription et organiser les campagnes électorales. Pour cela, il est aidé dans sa tâche de personnes qu’il nomme comme: le Délégué Jeunes (16/30 ans), le Délégué Jeunes Actifs (30/45 ans), la Déléguée à l’action féminine, le Délégué Lycée, les responsables de quartiers…
Il est membre de droit du Conseil National de l’UMP, du comité départemental et est un cadre du parti. Il préside le comité de circonscription et il lui revient la charge de le réunir.



Les Délégués UMP de la 12ème circonscription de Paris depuis la création de l’UMP :
-   Jusqu’en 2006 : Philippe GOUJON (Député Maire du 15ème arrondissement de Paris).
- 2006 à 2008 : Géraldine POIRAULT GAUVIN (Députée Suppléante, Conseillère Régionale, Conseillère de Paris).
-   Depuis 2008 : Laurent RACAPE.

 

LR

25/09/2010

Journal de la Majorité Présidentielle au Conseil Régional d'Ile de France

logo ump idf.jpgChers amis,

Je vous propose de découvrir le journal des élus d'opposition au Conseil Régional d'Ile de France. Il s'agit de l'édition de Paris des élus du groupe Majorité Présidentielle.

Dans ce numéro vous trouverez aussi un article de Géraldine POIRAULT GAUVIN, Conseillère Régionale et représentante du 15ème arrondissement.

Cliquez ici.

Bonne lecture à tous.

LR

04/07/2010

Photos de la réunion sur le Grand Paris

193.JPGLes photos de la réunion de la 12ème circonscription sur le Grand Paris animée par Géraldine POIRAULT GAUVIN sont enfin disponibles sur ce blog.

Elle se trouvent dans la colonne de droite dans la rubrique photo.

 

LR

30/06/2009

Madame HIDALGO et son équipe sont des menteurs

Anne Hidalgo.jpgPour arriver à leurs fins, certains hommes politiques n’hésitent pas à mentir.

 

Nous avons encore eu une illustration de ces vieilles méthodes politiques hier lors du Conseil d’arrondissement du 15ème par madame HIDALGO et la gauche.

 

Cette équipe n’a pas hésité à marquer son dédain vis-à-vis du travail des conseillers de quartier, en particulier celui du quartier Brassens.

 

Pire, la gauche a menti à plusieurs reprises en affirmant que le 15ème était le seul arrondissement ou des élus présidaient les Conseils de Quartier. Cela aurait pu ne pas être remarqué si Géraldine POIRAULT GAUVIN (Conseillère de Paris UMP du 15ème) n’avait pas eu la présence d’esprit de téléphoner à Pierre Yves BOURNAZEL (Conseiller de Paris UMP du 18ème) pour lui demander comment cela ce passait dans cet arrondissement socialiste.

 

Eh bien oui, des élus socialistes président des Conseils de quartier dans le 18ème, c’est par exemple le cas du Conseil de quartier Montmartre qui est présidé par l’adjoint au Maire du 18ème, monsieur Bruno Sarre.

 

Plutôt que d’admettre ses torts, la gauche a démenti. Un autre élu de droite est allé vérifier les faits sur Internet et là aussi il a été facile de constater le mensonge de la gauche, (cliquez ici pour accéder à la page internet). La gauche a été prise la main dans le sac et elle a refusée d’admettre ses torts.

 

Alors mensonge délibéré et politique à l’ancienne ou méconnaissance des dossiers ? Dans les deux cas cela est grave.

 

L.R

03/02/2009

Question d'actualité posée par Géraldine POIRAULT GAUVIN au Conseil de Paris

géraldine poirault gauvin.jpgSéance du Conseil de Paris des 2 et 3 février 2009

Question d’actualité du Groupe UMPPA

au Maire de Paris

 

présentée par Géraldine POIRAULT-GAUVIN

Conseiller de Paris, Député suppléant

 

 

 

Monsieur le Maire, mes Chers Collègues,

 

Dans la crise très difficile que traversent toutes les économies du monde, le Président de la République et le Premier Ministre ont pris leurs responsabilités.

 

Le gouvernement a annoncé son plan de relance de l’économie française, un plan très ambitieux de 26 milliards d’euros, fondé sur l’investissement, qui comprend un volet destiné aux collectivités locales. Ce plan d’urgence, à la hauteur des enjeux,  a été salué par de nombreux économistes, et suivi par de nombreux Etats.

 

Dans ce contexte de mobilisation générale, si l’on en juge par votre attitude, on dirait que Paris ne connaît pas la crise !

 

Si l’on s’en tient aux actes, vous semblez n’avoir rien compris :

 

En décembre, vous avez confirmé l’augmentation des impôts locaux de 9% pour 2009. Or, cette hausse n’est pas justifiée par une politique ambitieuse d’investissement en matière de recherche et d’économie numérique. Elle n’est que la conséquence d’une mauvaise gestion et d‘une totale imprévoyance.


Non content de renforcer les difficultés des ménages parisiens, vous choisissez de créer un nouvel impôt : la taxe foncière départementale de 3%.

 

Vous continuez à appliquer aveuglement votre programme municipal, en rappelant que vous aviez tout dit aux Parisiens pendant la campagne municipale.

 

Nous vous reprochons de ne pas vous adapter aux circonstances. Pour citer vos propos dans le Parisien d’hier, nous contestons  «  … la brutalité d’un pouvoir – le vôtre-, enfermé dans ses certitudes… » !

 

Il est vrai que vous ne disposez pas d’aucune marge de manœuvre puisque vous avez principalement concentré l’effort sur le train de vie de la Ville et sur les dépenses de fonctionnement avec la création de près de 8 000 postes d’agent en 8 ans.

 

Il convient selon nous :

 

-d’abandonner certaines dépenses contraignantes pour le contribuable

-d’arrêter le saupoudrage et le clientélisme,

-de redéployer les crédits sur les besoins essentiels,

afin de limiter l’augmentation des impôts des Parisiens et des acteurs économiques de notre capitale.

 

Aujourd’hui, 1000 projets labellisés par l’Etat dans le cadre du plan de relance sont présentés par le Premier Ministre à Lyon dans le cadre du comité interministériel d’aménagement et de compétitivité des territoires. Nous aimerions connaître les demandes que vous avez formulées pour Paris.

  

 

A Paris aussi, comme nous y encourage le Président de la République, nous ne devons pas nous contenter de limiter les dégâts. Nous devons être ambitieux, imaginatifs et audacieux.

 

Le groupe UMPPA appelle de ses vœux un sursaut de votre part, Monsieur le Maire !

 

A circonstances exceptionnelles, nous vous demandons des mesures exceptionnelles.

 

Pouvez-vous indiquer au Conseil de Paris, Monsieur le Maire, les mesures concrètes et chiffrées de votre plan de relance de l’économie parisienne ?

09/12/2008

Création du site Internet de Pari Paris

Pari Paris.jpgJe suis très heureux de vous annoncer la création du site internet du club de réflexion Pari Paris.

Ce club de réflexion est composé de six jeunes conseillers de Paris du groupe UMP PA: David ALPHAND (16ème), Lynda ASMANI (10ème), Pierre Yves BOURNAZEL (18ème), Thierry COUDERT (17ème), Roxane DESCORTE (18ème) et Géraldine POIRAULT GAUVIN (15ème).

N'hésitez pas à vous rendre sur le site de ce club de réflexion qui est une véritable boite à idées et qui à n'en pas douter participera à la reconquête de Paris.

http://pariparis.fr

L.R

27/11/2008

Voeu présenté par Philippe GOUJON, et les élus du groupe UMPPA, relatif à l’aménagement de la place Saint-Charles à Paris 15ème.

Conseil de Paris.jpgSous la précédente mandature, la majorité du 15ème s’était déjà émue de l’état de dégradation avancée de la Place Saint-Charles. Le Conseil de quartier Emeriau-Zola s’était fortement mobilisé pour faire adopter un voeu réclamant au Maire de Paris des moyens budgétaires pour la réalisation d’un programme ambitieux de rénovation de cette place.

Rappelons les dysfonctionnements. La place Saint-Charles présente de nombreux désagréments : son entretien laisse à désirer. Elle n’est pas assez fréquemment balayée et lavée. Les habitants s’en plaignent. Cette place est, ensuite, mal éclairée, ce qui ne contribue pas à en faire un lieu de rencontre pour les riverains. Les trottoirs, malgré un revêtement chaotique signalé à de très nombreuses reprises au service de la voirie, n’ont toujours pas été refaits et sont difficilement praticables pour les piétons notamment d’un certain âge. Enfin, pour les voitures, la priorité à droite, à l’intersection des rues Saint-Charles et du Théâtre, est extrêmement dangereuse. Ce constat a été mis en évidence à de nombreuses reprises par des associations de piétons, par le Conseil de quartier Emeriau / Zola et par les élus de la majorité du15ème lors de séances du Conseil d’arrondissement.

Les places parisiennes doivent être des lieux de convivialité et d’animation des quartiers.

Philippe GOUJON, et les élus du groupe UMPPA, émettent le voeu :

- que le Maire de Paris prescrive une étude ambitieuse de réaménagement de cette place et d’y apporte le financement nécessaire.

28/10/2008

La tour triangle : L'art... mais pas la manière

file_354413_211579.jpg

Oui à la modernité, non à un projet déjà tout ficelé

 

Mme HIDALGO, Première Adjointe au Maire de Paris, conviait ce soir les Parisiens à venir découvrir Porte de Versailles le projet de la Tour Triangle qui devrait voir le jour sur le site du Parc des Expositions en 2013. Il s’agit d’une tour de 200 m de large, sur 180 m de haut, de forme effilée imaginée par les architectes suisses HERZOG et De MEURON (concepteurs du nid d’oiseaux à Pékin). Cette construction devrait accueillir des bureaux et des commerces. L’orientation du bâtiment a été particulièrement étudiée pour limiter les ombres portées et la prise aux vents. Lancé par la société Unibail qui gère Paris Expo, le projet est totalement privé. La Mairie de Paris n’y apportera que son accord sur le permis de construire et sur les aménagements périphériques.

 

> Pas d’a priori négatif

 

Franchement, je ne suis pas hostile a priori à ce projet. Je souhaite qu’émergent de terre des gestes architecturaux audacieux qui redonnent à notre Ville une dynamique et surtout une image plus moderne. Avec mes collègues Conseillers de Paris du club Pari Paris, nous avons signé une tribune dans le quotidien Le Monde le 3 juillet dernier, pour donner notre position sur la construction de gratte-ciel à Paris. Nous y sommes clairement favorables, à condition que les constructions reflètent une mixité et une complémentarité de destinations (logements, commerces, services publics, bureaux…) et qu’elles répondent aux critères de Haute Qualité Environnementale.

 

>Une concertation mal engagée

 

Je fais partie de ceux qui ne veulent pas faire le bonheur des gens malgré eux.
Ce projet doit susciter l’adhésion des habitants du 15ème ou ne pas voir le jour. Comme d’habitude, Mme HIDALGO fait l’inverse de ce qu’il faudrait faire !

Après avoir exclu le Député-Maire du 15ème, Philippe GOUJON, et le Député de la circonscription, Jean-François LAMOUR, de la présentation du projet à la presse le 25 septembre dernier (ils étaient invités à visionner le film… du fond de la salle), la Première Adjointe au Maire de Paris organisait ce soir une réunion publique de présentation du projet, sans avoir consulté le maire de l’arrondissement sur la date. Les autres élus du 15ème n’ont même pas été conviés ! Quel mépris pour la démocratie. Les habitants auront le droit de poser des questions, mais certainement pas de proposer des améliorations. Quel dommage ! Mme HIDALGO, comme à l’accoutumée, ne s’embarrasse pas des détails et sort l’artillerie lourde pour faire son show.

 

> Les carences de Triangle

 

Mais déjà, ce projet soulève des questions importantes : il n’est pas prévu de parking… Pourtant, les bureaux et les commerces installés dans la tour devraient accueillir 7 millions de visiteurs par an. Là encore, les élus de gauche, fidèles à leur dogmatisme, estiment que tous les visiteurs viendront en transports en commun ! A mon sens, un plan de circulation doit être étudié dans les meilleurs délais. Par ailleurs, comment le projet va-t-il s’insérer dans le paysage urbain sans constituer une barrière de verre puisque la base du triangle est très imposante ? Enfin, il faudrait que cette réalisation privée profite aux habitants du 15ème et qu’elle accueille un équipement public ouvert à tous (crèche/ gymnase…).

 

> Convaincre plutôt qu’imposer

 

Sur un projet de cette ambition, il faut avant tout convaincre : les élus ne peuvent pas reproduire les erreurs du passé. Triangle ne doit pas être une tour Montparnasse-bis. Je souhaite que les Parisiens se réconcilient avec les hauteurs. Mais pour cela, il ne faut pas les mettre devant le fait accompli !

 

L'association Génération Proximité, que je préside, appelle de ses voeux une vraie concertation. C’est la raison pour laquelle je soutiens Philippe GOUJON qui a préféré boycotter cette parodie de consultation des habitants organisée ce soir par Mme HIDALGO. Et pour lancer le débat sur ce projet, je vous invite donner votre avis au Maire du 15ème en répondant au questionnaire qu’il vous propose.

 

Questionnaire_tour_Triangle.pdf

 

Géraldine POIRAULT GAUVIN
Député suppléant
Conseiller de Paris et du 15ème

14/10/2008

Soutien de Géraldine POIRAULT GAUVIN

Avec Laurent Racapé, la 12ème circonscription sera entre de bonnes mains!

géraldine poirault gauvin.jpgLaurent présente toutes les qualités pour occuper les fonctions de délégué de circonscription.

Il a d'abord un grand coeur, et ses qualités humaines sont reconnues de tous.

Depuis longtemps, il a fait ses preuves sur le terrain. Militant, délégué jeunes, candidat sur la liste de Philippe GOUJON, il n'a jamais déçu celles et ceux qui lui ont fait confiance. Il sait travailler en équipe, mobiliser les troupes et organiser des manifestations de qualité.

Enfin, son engagement infaillible et la force de ses convictions ne lui ont jamais fait défaut.

Laurent Racapé est jeune, motivé et souhaite se mettre au service des adhérents de notre mouvement.

Il a donc naturellement mon soutien et ma confiance dans cette élection.

 

Géraldine POIRAULT GAUVIN

Députée Suppléante de la 12ème circonscription

Conseillère de Paris

Déléguée sortante de la 12ème de circonscription